agenda

 

RALENTIR OBSERVER RÊVER (2017)

Projet pour la commission Nature du Conseil Municipal des Enfants, commandé par Le pôle Citoyenneté et Démocratie de la Ville de Metz. Objectif précisé : sensibiliser les enfants à la question des espaces naturels en ville, à travers une approche à la fois naturaliste et artistique ; produire dans l’espace naturel une oeuvre avec la participation des enfants.

Ci-dessous, le projet proposé et validé (pour le parc de la Cavalerie, Metz) :

 

RALENTIR OBSERVER RÊVER ______________ © Isabelle CRIDLIG

Un projet double : création d’une signalétique originale en lien avec l’espace naturel étudié + cycle d’initiation “Écologie de l’espace naturel observé / Land art” (à destination des enfants)

  • Le parc de la Cavalerie, un jardin sauvage* à explorer                           *classé « jardin sauvage » par le Pôle Parcs, Jardins et Espaces Naturels de la Ville de Metz

Connaître et comprendre, pour aimer et protéger, la nature de proximité, ordinaire mais remarquable

De mars à fin juin, les enfants passeront sept après-midis dans le parc : ils pourront ainsi suivre les transformations du vivant, végétal et animal, tout au long du printemps.

Découverte de la faune et de la flore des milieux naturels humides : exploration des lieux et repérage, jeux d’identification des arbres et plantes du parc, observation de phénomènes naturels, initiation au croquis d’observation…

Interventions artistiques en espace naturel : initiation au mouvement artistique du Land art, créations éphémères et poétiques (matériaux naturels récoltés sur place), préparation de l’installation RALENTIR OBSERVER RÊVER.

  • RALENTIR OBSERVER RÊVER au parc de la Cavalerie

Signaler par un code simple et discret les points remarquables du parc, inviter le visiteur-promeneur à ralentir, observer, rêver dans l’espace naturel qu’il traverse

Afin de respecter le caractère spontané et foisonnant du site, l’installation RALENTIR OBSERVER RÊVER revendique la discrétion comme mode d’intervention en milieu naturel !

Les points remarquables sont signalés par un code au ras du sol, invisible dans le paysage… sauf à marcher les yeux baissés !

La signalétique répond au choix esth’éthique d’une présence infime mais colorée : juste piquer la curiosité du promeneur, éveiller son attention ; juste suggérer, mais sans un mot ; doucement provoquer l’observation, la contemplation, la rêverie…

Pour les curieux, un livret de visite est disponible au téléchargement ici. Il a été réalisé pour accompagner la balade de point en point, et proposer de RALENTIR et contempler le fil de l’eau, d’OBSERVER l’arbre mange-caillou, de RÊVER dos à dos à l’érable…



Loading